Gisement et devenir des déchets bois issus de la construction neuve, de la démolition et de la rénovation du bâtiment : GDBAT

Gisement et devenir des déchets bois issus de la construction neuve, de la démolition et de la rénovation du bâtiment : GDBAT
25.052022
Mots-clésEtude
Secteurs
2de transfo & ConstructionEnvironnement
Les données statistiques disponibles sur les déchets de bois du bâtiment ne permettaient pas jusqu’à ce jour d’estimer les possibilités de développement du recyclage et de la valorisation énergétique de ces déchets. Dans ce contexte, les organisations professionnelles membres du CODIFAB et de FBF ont confié à FCBA et Xerfi Specific une étude visant à mieux connaître la gestion des produits de construction bois en fin de vie.

Il s’agissait de :

  • Quantifier et qualifier le gisement des déchets de produits de construction bois en fin de vie générés par les chantiers de rénovation, de démolition et par la construction neuve,
  • Connaître les modalités et la répartition de la valorisation matière, de la valorisation énergétique et de la mise en centre de stockage.

Une enquête en nombre a été réalisée auprès des producteurs de déchets bois. Tous les métiers du bâtiment concernés ont été interrogés. Les associations professionnelles de la gestion des déchets, du recyclage et de la valorisation ont également contribué à la collecte de données.

Après analyse, le gisement total de déchets de bois représente en 2019, 2,3 millions de tonnes brutes provenant des chantiers de construction neuve, de rénovation, et de la démolition. Le taux de valorisation matière est de 44,5%, 42% de recyclage et 2,5% de réutilisation/réemploi, et le taux de valorisation énergétique égal à 48% (cimenteries comprises). Enfin, l’enfouissement concerne 7,5% des déchets de bois du bâtiment.

La performance environnementale des produits bois est un autre enjeu fort de cette amélioration de la connaissance de la gestion des déchets. Afin de d’établir au mieux l’empreinte carbone des produits bois, il est nécessaire de valoriser les gains liés au recyclage et à la valorisation énergétique. La révision du scénario et des modèles ACV de fin de vie des produits de construction bois, sur la base de données statistiques fiables, est donc nécessaire pour la qualité des FDES.

Pour toutes vos questions

Estelle VIAL
Ingénieur Environnement
contactez Estelle

Avec le soutien