FCBA INFO : La sylviculture du pin taeda en Aquitaine

FCBA INFO : La sylviculture du pin taeda en Aquitaine
15.012014
TypesPublications des experts
Secteurs
Forêt
Mots-clésSylviculture

Le pin à l’encens ou plus communément pin taeda (Pinus taeda L. 1753) occupe dans le quart sud – est des Etats-Unis une place comparable au pin maritime en Aquitaine. Il a donc été expérimenté dans le sud-ouest de la France où il s’est révélé très performant dans les zones les plus fertiles de l’aire du pin maritime. Son comportement en plantation en Aquitaine, remet en cause les scénarios sylvicoles actuels calqués sur ceux du pin maritime qui lui sont appliqués. On constate sur le dispositif expérimental d’éclaircie des Tronquats en Gironde, mis en place par le FCBA que d’une part la croissance des gros arbres est peu affectée par la concurrence et d’autre part que les pins taedas ne profitent que modérément des éclaircies. Cette essence dans le Sud-Ouest semble donc adaptée à la production rapide de biomasse et de petits sciages sur une rotation courte avec une ou sans éclaircie. Mais cette essence est aussi employée en structure aux Etats-Unis à partir de bois extrait de peuplements naturels où les arbres ont poussé lentement. Pour arriver à produire ce type de qualité, il reste à mettre au point un scénario sylvicole permettant de réduire la largeur des cernes et la part de bois juvénile pour augmenter la densité du bois. Une autre alternative serait d’utiliser la variabilité génétique de l’espèce quant à la densité du bois ou de pratiquer des croisements interspécifiques avec le pin rigida notamment.