FCBA INFO : Nouvel outil d’ébranchage bucheronnage mécanisé des feuillus, retour sur les nouveaux couteaux nervures après 1 an d’expérience

FCBA INFO : Nouvel outil d’ébranchage bucheronnage mécanisé des feuillus, retour sur les nouveaux couteaux nervures après 1 an d’expérience

Le nombre de machines de bûcheronnage1 travaillant dans les peuplements feuillus a augmenté en France entre 2008 et 2014 passant de de 72 à 105 équivalents temps plein (soit +46%), progression également constatée en ce qui concerne le nombre d’entreprises mécanisées (62 à 73, soit +18%). Au cours de la même période, leur productivité est passée de 14 000 m3 à 15 000 m3 par an (+7%) pour une machine travaillant à temps plein en feuillus (Cacot et al., 2015a). Malgré cela, les conducteurs interviewés considèrent que leurs machines de bûcheronnage ne sont pas encore assez adaptées aux caractéristiques typiques des feuillus (branchaison, flexuosité, cépées). En outre, les productivités restent faibles par rapport aux performances des mêmes machines dans les peuplements résineux, ce qui freine l’adoption de la mécanisation dans les feuillus. Par ailleurs, la diminution de la main d’œuvre manuelle (-400 bûcherons/an) et les objectifs d’accroissement de la récolte du Programme National de la Forêt et du Bois (+12 Mm3/an d’ici 2026) imposent toutes les deux des réponses à ce défi de la mécanisation (Cacot et al., 2015b).