BioPick Emulsions de Pickering stabilisées par nanoparticules issues de la biomasse

BioPick Emulsions de Pickering stabilisées par nanoparticules issues de la biomasse
Le projet BIOPICK a permis de démontrer que les particules de bois, de dimension micro- et nanométriques, dont le procédé de production a pu être optimisé au cours du projet, permettent de stabiliser les interfaces eau/huile grâce à leurs propriétés intrinsèques, dimension, polarité, forme… Ainsi, il est possible de générer des émulsions stables de type eau dans huile, huile dans eau et multiples.

Enoncé du projet

Les tensioactifs sont remis en causes et il existe de nouvelles règlementations (règlement REACH depuis 2007) sur le remplacement de ces substances chimiques jugées « préoccupantes pour la santé et l’environnement ». Certaines directives encouragent les formulateurs à utiliser des agents actifs aux interfaces respectueux de l’environnement.
L’alternative qui est défendue dans le projet BIOPICK est de stabiliser les émulsions par des particules solides, partiellement hydrophiles et hydrophobes, fortement ancrées à l’interface rendant l’interface « solide » et très robuste. Ce sont des émulsions dites de Pickering. Ces émulsions sont beaucoup plus stables que leurs homologues classiques, et possèdent de plus grandes propriétés mécaniques interfaciales.

Le bois, les particules de bois et les émulsions de Pickering stabilisées par les particules de bois
Le bois, les particules de bois et les émulsions de Pickering stabilisées par les particules de bois

Le bois est la ressource renouvelable et biodégradable la plus abondante. Il présente également des fonctionnalités par assemblage de différentes molécules et est susceptible de présenter des propriétés interfaciales naturelles. La stabilisation d’émulsions par des particules provenant du bois répond donc parfaitement aux problématiques de remplacement des tensioactifs par des émulsifiants renouvelables respectueux de l’environnement (Grenelle de l’environnement 2). Le désassemblage/réassemblage du bois sous forme de particules de taille micro et sub-micrométrique constitue une source solide pour la stabilisation d’émulsion par effet Pickering.

Objectifs du projet

L’approche est essentiellement générique :
Biomasse ⇒ Micro-Nanoparticules ⇒ Emulsions.

La démarche générale s’appuie sur les objectifs suivants :

Réalisation d’une étude bibliographique exhaustive sur la stabilisation des émulsions de Pickering, sur les méthodes de diminution de taille des particules solides ligno-cellulosiques, par vois sèche et par voie humide.

Mise au point de méthodes spécifiques de préparation de nanoparticules adaptées aux différentes sources de matière issues du bois.

Partenaires :
INRAE et ENSIACET

Financeurs :
ANR