Étude des usages dans la cuisine et la salle de bain

Étude des usages dans la cuisine et la salle de bain
22.092020
Mots-clésAmeublement et Codifab
Secteur
Ameublement et Aménagement
DateProjet terminé
Le marché des cuisines et des salles de bains en France est un secteur-clé de l’habitat actuel. Dans le but de permettre aux industriels qui y sont associés de comprendre les usages qui arriveront demain dans nos maisons, l’équipe Innovation de FCBA a réalisé en 2017 une étude prospective d’observation des usages. À travers un état de l’art bibliographique puis une enquête terrain aboutie, nous avons retracé les modes de vies et les usages de six profils d’usagers particulièrement tendances.

La première mission à accomplir dans une étude d’usages est la définition de la cible. Pour ce faire, nous créons des fiches « personae », des personnages fictifs reflétant les typologies de personnes dont nous souhaitons observer les usages. Les personnes imaginées pour cette étude sont des profils de personnes dits « prospectifs ». En effet, ce sont des personnalités et des manières de vivre pressenties comme étant des comportements qui tendent à se développer dans l’avenir (cf. étude de l’ADEME à l’occasion de la 7éme fête de l’énergie en 2016, « nos logements en 2050 »).

Voici ces six profils :

L’écolo

vivre dans un habitat respectueux de l’environnement

La minimaliste

vivre dans un habitat réduit

Le high-tech

vivre dans un habitat connecté

 L’essentialiste

vivre dans un habitat où la cuisine et la salle de bain sont des pièces utilisées au minimum

Le participatif

vivre dans un habitat communautaire


La vintage

vivre dans un habitat où les objets et meubles ont des valeurs d’estimes importantes.

Après avoir identifié ces profils, nous repérons selon plusieurs méthodes des personnes réelles correspondantes, puis nous allons les observer et les interviewer chez elles : c’est ce qu’on appelle dans le domaine de l’ergonomie des observations in situ.

Les observations de cette étude nous ont permis de nous rendre compte que des pièces extrêmement fonctionnelles comme la cuisine ou la salle de bain, n’étaient pas du tout utilisées et perçues de la même manière selon les personnes. Certains ont besoin de beaucoup d’espaces de rangement quand d’autres se contentent de pots vissés au plafond, certains ont besoin d’avoir un fauteuil proche de leur baignoire pour pouvoir y vivre des moments familiaux quand d’autres y passent moins de 10 minutes par jour…

Toutes ces informations, ce sont les données brutes qui seront utilisées par les industriels de l’ameublement pour imaginer les produits innovants de demain, qui correspondent aux usages réels des uns et des autres.

Qui a dit qu’un placard ne pouvait pas se transformer en balance pour aliments en vrac ?

Partenaires :