Thermique d'été

Thermique d'été
21.092018
Mots-clésCalcul d'inertie, Modélisation, ossature bois, Outils de calcul, et Système constructif
Secteur
2de transfo & Construction et Environnement
DateProjet terminé
La construction à ossature bois permet de répondre aux exigences énergétiques, acoustiques, mécaniques, fiabilité, durabilité, feu et environnementales. Cependant, ce système constructif est pénalisé au niveau du confort thermique d’été, du fait de son inertie jugée légère voire très légère par la règlementation.

Le projet, financé par le CODIFAB, FBF et la DHUP, propose une méthode pour le calcul d’inertie dans les règlements thermiques, avec la mise en avant de paramètres spécifiques au système d’ossature bois.

Outils de calculs réglementaires : Impact réel de certains phénomènes et paramètres de la construction à ossature bois sur le confort estival

L’objectif principal du projet « Thermique d’Eté Bois » était de vérifier que les outils de calculs réglementaires sont bien appropriés aux bâtiments à ossature bois. Le projet réalisé en partenariat avec le CSTB, le CEREMA et NOBATEK/INEF4, a permis d’étudier l’impact réel de certains phénomènes et paramètres spécifiques de la construction à ossature bois sur le confort estival, notamment sur les indicateurs actuels et à venir de la réglementation thermique.

Dans un premier temps, le projet visait à évaluer l’impact des données d’entrée sur le résultat du calcul réglementaire pour les constructions à ossature bois. A partir d’un état de l’art des systèmes constructifs à ossature bois, il s’agissait de définir les configurations type de construction à ossature bois, puis de réaliser une étude de sensibilité en fonction des différentes méthodes des règles Th-Bat.

Etude de trois phénomènes par modélisation

Dans un deuxième temps, le projet portait sur l’évolution des méthodes en vue d’améliorer la prise en compte des spécificités propres à la construction ossature bois. Pour ce faire, les trois phénomènes suivants ont été étudiés par modélisation :

  • L’inertie hygroscopique,
  • La prise en compte des ponts thermiques intégrés sur le calcul inertiel,
  • L’impact de la lame d’air ventilée derrière le bardage.

Les résultats du projet ont été présentés en commission Th-Bât début 2019 dans le but de contribuer à une meilleure prise en compte des spécificités de la construction à ossature bois à travers la révision de certaines règles de calcul de la RT2012.

De plus, des fiches méthodologiques portant sur les ponts thermiques intégrés et la lame d’air ventilée ont été rédigées et sont mises à disposition des acteurs de la filière et des bureaux d’études sur simple demande. Ces fiches synthétisent les méthodes développées et proposent un accompagnement pas à pas pour les appliquer et les utiliser pour le calcul réglementaire dans les logiciels conformes.

Partenaires
CSTB, CEREMA, NOBATEK/INEF4

Financeurs
CODIFAB, France Bois Forêt, DHUP