TALLFACADES

TALLFACADES
24.082020
Mots-clésAnalyse des risques, Bâtiment grande hauteur, et Hygrothermique
Secteur
2de transfo & Construction
DateProjet terminé
La variété des options et des configurations d’enveloppe du bâtiment et la diversité des climats extérieures et intérieures et leurs impacts sur la durabilité des façades nécessitent le développement d’outils permettant une sélection de matériaux et d’options de conception adéquats.

Enoncé du projet

Avec un nombre croissant de bâtiments de grande hauteur en bois, un des nombreux défis à relever est de pouvoir fournir des conditions de sécurité en termes d’humidité pour toute la durée de vie des enveloppes de ces constructions. Les bâtiments de grande hauteur sont particulièrement exposés aux fortes pressions liées aux vents combinées à la pluie battante. De plus, les bâtiments de grande taille nécessitent des temps de construction plus longs durant lesquels les éléments structurels sont particulièrement exposés à l’humidité.

Tour Hyperion ®Jean-Paul Viguier et Associes
Tour Hyperion ®Jean-Paul Viguier et Associes

Enfin, les possibilités d’inspection, d’entretien et de réparation sont limitées pour ce type de structures. En comparaison à la gestion de la sécurité incendie, le risque d’apparition de problèmes dûs à l’humidité est aujourd’hui considérablement sous-estimé dans les processus de planification, de construction et dans la gestion de la qualité de l’ouvrage. Pourtant les statistiques sur les dégâts de la construction montrent clairement l’importante des détériorations liées à l’excès d’humidité, résultant d’une perte économique importante qui est estimée à 3 à 5% de l’investissement annuel total dans les nouveaux bâtiments en Europe.

Les experts estiment que cette perte pourrait augmenter à l’avenir avec l’apparition d’enveloppes plus isolées, plus complexes et plus sensibles à ce genre de transferts. Cela peut également entraîner un risque au niveau de l’image des bâtiments en bois, si ces dégâts venaient à croitre dans le futur. Par conséquent, les «concepts de sécurité semi-probabilistes», semblables à ceux des calculs statiques utilisés pour le dimensionnement mécanique, sont nécessaires pour prévenir les conséquences négatives causées par un comportement à risque de la construction à l’exposition au climat.

Objectif de projet

L’objectif principal du projet est de faciliter la conception « sans danger » de solutions durables et donc rentables pour les façades en bois de grande hauteur. Cette conception « sans danger » vis-à-vis de l’humidité sera rendu possible à l’aide d’un outil RiFa (RiskFacade) basé sur les risques en tenant compte de l’exposition et de la vulnérabilité des différents systèmes de façade.

Cette objectif passe par la conception robuste de solutions durables et à coût optimisé pour les façades en bois de grande hauteur grâce à la collecte de connaissances existantes sur la façon de construire des bâtiments minimisant le risque d’apparition de désordres liés à l’humidité (catalogue de détails pour les bonnes pratiques et état de l’art des différentes réglementations européennes). Les typologies d’enveloppes et de points singuliers répondants aux bonnes pratiques sont validées par une évaluation via des simulations hygrothermique et des essais à l’échelle paroi en laboratoires. Le modèle de risque RiFa-Tool prend en compte l’exposition et la vulnérabilité des différentes configurations de façades favorisant le respect des règles de conception pour des enveloppes sans risque lié à l’humidité.

Tour SILVA - Architecte Art & Build Studio Bellecour

Coordinateur du projet :
TUM (Université de Munich)

Partenaires :
TUM, SINTEF, NTNU, FCBA, SP technologies, Martinsons Building Systems, Moelven Modular buildings, Eternit AG, Overhalla Industrier, Rubner Holzbau GmbH, Isola AS

Financeurs :
WoodWisdom-Net Research Programme – Ademe