Desserte routière des massifs forestiers d’Île de France

Desserte routière des massifs forestiers d’Île de France
18.112017
Mots-clésBois ronds, Desserte, et Transport
Secteur
Forêt
DateProjet terminé
L'amélioration des conditions de mobilisation du bois est l'un des défis à relever pour développer la filière forêt-bois francilienne. La desserte routière des massifs forestiers est un élément fondamental de la valorisation du patrimoine forestier. Elle est indispensable pour l’exploitation des bois et leurs mises sur le marché. Elle facilite l’accès aux parcelles et simplifie les interventions dans le cadre de la gestion durable des forêts.

L’augmentation de la mobilisation du bois permet l’amélioration de la compétitivité de la filière forêt-bois. Le PNFB (Programme National de la Forêt et du Bois) instaure notamment l’objectif d’augmenter de 12 Mm3 le volume de bois mobilisé en France dont 0,29 Mm3 pour l’Île-de-France.

En Île-de-France, la demande en plaquettes forestières est en augmentation conformément aux objectifs fixés par le SRCAE (Schéma Régional du Climat, de l’Air et de l’Energie).

Afin de répondre à cet objectif, la mobilisation de l’amont forestier est essentielle pour éviter des tensions potentielles sur le marché de la plaquette forestière, respecter la hiérarchie des usages du bois et pérenniser une filière d’approvisionnement durable et locale. La mobilisation de l’amont doit concourir à la mise en valeur économique, sociale et environnementale de la forêt.

Une des difficultés rencontrées dans la mobilisation durable de l’amont se situe notamment au niveau des propriétés forestières privées qui représentent 70% de la surface forestière francilienne et en particulier au niveau de la desserte routière des massifs forestiers. Cela implique un usage des voiries pour le transport des bois, en particulier les voiries gérées par les collectivités sur lesquelles transitent les camions transportant du bois ronds.

L’ADEME avec le soutien technique de la DRIAAF, a donc souhaité porter avec les acteurs économiques de la filière forêt-bois, une étude sur la desserte routière des massifs forestiers. L’étude a été menée à l’échelle de l’Île-de-France et a concerné les massifs forestiers dotés d’un document de gestion durable des forêts en privilégiant la propriété forestière privée. Une synergie de desserte routière des massifs a néanmoins été recherchée avec les forêts publiques.

Ainsi, l’étude a permis de :

Réaliser un état des lieux de la desserte routière des massifs forestiers franciliens

Proposer des modifications (ajouts ou suppressions) d’itinéraires, en cohérence avec les axes stratégiques des arrêtés préfectoraux relatif au transport de bois ronds, jusqu’aux propriétés forestières gérées durablement (PSG)

Réaliser une note de synthèse sur les méthodologies permettant de rassurer les gestionnaires de voiries sur l’absence de dégâts potentiellement causés par le passage des camions ou sur les moyens de les prévenir et/ou de les compenser

NB : En complément, un projet national de cartographie numérique pour le transport des bois a été réalisé : il s’agit du projet NaviForest