Durabilité conférée au bois par formulations de lignines

Durabilité conférée au bois par formulations de lignines
30.102019
Mots-clésDurabilité et Lignine
Secteur
1ère transformation
DateProjet en cours
Le projet DURLIG financé par la région Nouvelle Aquitaine entre 2015 et 2018 a permis de valider l’intérêt de l’utilisation de la lignine pour protéger le bois de la dégradation fongique.

Différentes natures de lignines ont été testées, validant l’intérêt des lignines Kraft pour inactiver la croissance des champignons de dégradation du bois. La possibilité d’imprégnation des bois en autoclave a été validée sur éprouvettes de laboratoire. Parallèlement l’effet de molécules modèles de lignine sur la préservation du bois avait été étudié avec le LCPO.

Une étape de validation de l’utilisation des lignines est maintenant nécessaire à plus grande échelle permettant de mieux appréhender le mécanismes d’imprégnation des bois. L’effet du vieillissement, et donc de la durabilité, sur de plus grosses pièces de bois sera donc étudié en veillant à quantifier les niveaux de rétention des lignines introduites.

De plus, l’étude portera sur l’utilisation de formulations adjuvantées permettant d’améliorer la pénétration et la rétention des lignines dans le bois, dans le but de pouvoir proposer une solution de traitement pérenne et biosourcée aux industriels du secteur.

Objectifs

Développer une formulation à base de lignine pour le traitement du bois, permettant d’en améliorer la rétention.

Evaluer les performances des bois traités vis-à-vis de leur durabilité

Disposer de matériels de démonstration performance

Projet financé par la Région Nouvelle Aquitaine